Mois Missionnaire Extraordinaire 2019
Une mission d'été

Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses

à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites.

Mt 25,40

 

'Sortir de soi' et privilégier les missions aux périphéries. (Plan de Province)

 

Le 31 juillet, je suis partie à Toronto avec plein d'énergie pour ma mission d'été. C'était la quatrième fois que j'enseignais la langue Jinghpho aux enfants kachins (birmans). Peter et Laurence m'attendaient à la gare d'autobus. Ils m'ont d’abord conduite à la maison de Peter pour le souper, puis ils m'ont amenée à notre communauté de Saint Joseph Artisan. Le soir, j'ai reçu

un courriel du comité de l'Association kachine avec les noms des étudiants, l'horaire des sessions et les numéros d'appartement pour les salles de classe. Le lendemain, le premier août, nous avons commencé le cours avec beaucoup de joie car les enfants étaient très contents d'avoir la chance de se rencontrer pendant l'été. L'horaire était un jour pour la première semaine, trois jours par semaine pendant deux prochaines semaines et cinq jours pour la dernière semaine. Il y avait vingt-quatre étudiants séparés en huit groupes.

Les étudiants lors de la cérémonie de clôture au parc
Réunion de prière pour l'anniversaire

C'était le quatrième été pour les enfants. Les trois dernières fois, nous donnions les cours à la salle paroissiale de Sainte-Croix. Comme la salle paroissiale était en rénovation, nous avons eu de la difficulté à trouver un endroit. Grâce à Dieu, huit familles ont offert leurs appartements pour notre mission et tous ces appartements étaient dans un seul bâtiment. Chaque jour, nous nous retrouvions dans deux appartements, l’un pour Sœur Maria Maran et l'autre pour moi. Les cours allaient de onze heures moins quart jusqu’à 19 heures. Nous avions chacune quatre groupes par jours.

Je suis très satisfaite de mon enseignement cette année parce que les enfants ont progressé beaucoup plus que les trois années précédentes. De 2016 à 2018, les classes se donnaient en même temps dans la grande salle paroissiale avec les enfants divisés en trois groupes. Les enfants avaient de la difficulté à concentrer en raison du bruit et ils se distrayaient très facilement. Souvent, nous ne finissions pas notre plan de leçons.

Chapelet au sanctuaire de Mary Lake

Cet été a été vraiment fantastique car chaque groupe pouvait étudier la langue pendant une heure dans un environnement

calme. Alors nous avons enseigné avec succès et bonheur tout ce que nous préparions chaque jour. Les parents ont aussi réalisé que le progrès de leurs enfants était plus rapide que les années passées. Nous avons célébré la cérémonie de clôture à la plage de Woodbine et nous l’avons combinée avec le barbecue annuel de l'association kachine.

Durant nos journées libres, Maria et moi sommes sorties pour rendre visite aux familles, nous avons participé à la réunion de prière pour les anniversaires de deux étudiants et nous sommes allées à l’Hôpital pour les Enfants Malades pour prier pour un petit garçon hospitalisé depuis six mois. Nous sommes allées en pèlerinage au Sanctuaire de Mary Lake avec quelques familles. Le trajet de Toronto prend environs une heure par voiture. Nous avons prié et mangé avec les familles dans le grand complexe de l'église. Deux familles nous ont invitées à nous détendre sur l'île Centre.

Cérémonie de clôture et barbecue annuel

À notre grande joie, les familles ont préparé tous les jours des plats typiques birmans pour le dîner et le souper. J'ai vraiment apprécié cela et je me suis sentie comme dans ma ville natale au Myanmar parce que je mangeais la nourriture de mon pays et je parlais ma langue maternelle.

 

Grâce à Dieu tous les enfants sont intéressés à apprendre la langue Jingpho. Ma mission d'été terminée, je suis rentrée chez moi à Montréal le 27 août.

Sr Maria Maran avec un groupe d'étudiants

Je voudrais remercier Sr Françoise et Sr Liliane de me confirmer cette mission. J'aimerais aussi dire un grand merci à Sr Gaby. Marchons ensemble!

Sr Patricia Maran, fmm

le 9 sept. 2019

Baker Lake